FORUM COURIR 39



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 71 le Sam 29 Juil - 0:57
Les posteurs les plus actifs du mois
Meilleurs posteurs
jeanmiroy
 
Sam-7-Monts
 
FRANCKY
 
Admin
 
The Trooper
 
petitsimon
 
gollum
 
FRANCESCO
 
lebabas
 
Nico ITS Valentin
 
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
HORS STADE CLASSEMENT JURA COURSES

Partagez | 
 

 utmb 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FRANCKY

avatar

Masculin Messages : 1226
Localisation : Ferrières les bois
Club : TEAM INTERSPORT BESANCON
Mes prochaines courses : quingey,ultra montée du salève, Trail des forts, traversée Chamonix Briançon, utmb, , uttj , échappée belle ....
Courses rêvées : templiers diagonale des fous

MessageSujet: utmb 2015   Lun 31 Aoû - 18:37

UTMB 2015 : une aventure, un rêve , une course , un mythe....
l'utmb était un rêve...pas un rêve de plus..... c'était mon rêve !!!
Ce fut une fois de plus, autant dans la préparation que dans la course et après, de grands moments de partage avec Laurent ; c'est vraiment un sacré bonhomme et je suis fier dêtre son pote ; l'amitié, notre union sacrée,  le sain esprit de compétition entre nous sur les courses sont des catalyseurs hors norme ; Merci pour ce que tu m'offres Mon Lolo !!!
Une fois de plus, ma petite famille a été à mes côtés  et m'a permis de m'entrainer et de préparer cet objectif avec une maximum de confort ; une telle aventure n'est pas possible seul....
La préparation a été optimale baignant dans la lecture de Born to Run, un texte qui, assurément a changé et changera encore petit à petit ma façon de voir les choses du trail et de la vie de coureur : après la traversée, une période de repos , les 60 kilomètres de la Montagn'hard, les entrainements se sont succèdés avec une progression excellente et une mise en confiance totale. Mes deux premières semaines de vacances à Beaufort puis Saint Gervais , partagées entre longues sorties et randos en famille finissent de me tranquilliser … les 3 dernières semaines se passeront dans la quiétude et la sérénité.

Laurent avait trouvé un petit appart. À 500 m de la ligne !!! Quel confort....pas de stress de garage, facile de rejoindre le départ...
Après un voyage tranquille via la Suisse,nous arrivons vers 15 heures sur les lieux. Installation rapide puis go vers la remise des dossards ; on nous promettait l'enfer avec deux heures d'attente ???? En arrivant, à la halle.... on commence à se poser des questions... où est la queue ???? Et bien pas de queue... en 10 minutes, dossard, vérification de sac et participation à l'étude de la natranémie sont faits !!!! ça s'annonce bien !!! On fait un tour du salon en rencontrant plein de gens et non des moindres : le Sault, de Paepe , s. Court.... tout ce petit monde est sympa et accepte photos et discussion !!! le trail est vraiment un autre monde....On tape la discute avec romain de la traversée.
On attend l 'arrivée d'Hélène, la femme de Juju Rizzotto.... les familles qui accompagnent papa ou maman jusqu'à la ligne sont une émotion intense ; je chouine sans arrêt !! là,je suis limite et je réalise à quel point j'aime cet put' de trail....Ma famille me manque beaucoup ; à l'avenir, il faudra que je trouve le moyen de leur faire partager ça....
Petit resto et petite mousse sympa et au lit ; la nuit est excellente.... trop rare pour moi  la veille d'une course !!!
Le vendredi matin, petit tour sur le salon, tranquilou...chacun fait quelques achats ; on rencontre encore A. Bohard, on se fait mitrailler avec S. Jurek himself !!!! des vrais gosses!!!!! Je passe voir  Corinne Favre de chez la sportiva (excellente la raptor 2016!!!!.....)avec qui j'avais courru le défi des Arolles à Arêches...
Retour à l'appart. Repas partagé avec Mumu et Angèle . Sieste.... enfin ….. repos allongé car dormir.... ce n'est même pas la peine d'y penser …. là, ça commence à stresser ++++
On se prépare : là cette fois... on y est !!! Je fais et refais 10 fois le sac...
On arrive vers la remise des sacs d'allègement quand Laurent se rend compte qu'il a oublié de mettre ses lentilles !!! je me charge de déposer les sacs pendant qu'il retourne à l'appart.. Rien de grave...on a le temps.
On retrouve  JUJU  tout près de la ligne et on décide de s'asseoir par terre tout près des élites... 1h 30 d'attente même pas longue car on profite vraiment de chaque minute... L'ambiance est fantastique ; chaque coureur est important , une star !!! un héros ; ça , tu le resens à chaque instant au travers du regard, de l'attitude des gens qui t'entourent....
A 15 minutes du start, on se lève ; l'intensité monte de 10 crans d'un seul coup ; la musique sonne, le public engendre une pression exceptionnelle.
Départ !!!!! Là, tu te lâches !!! tu n'est plus Franck...Lolo... tu es un extraterrestre , tu voles , tu n'es pas heureux, tu planes dans le bonheur ; la traversée de Chamonix au milieu des milliers de personnes qui te font une haie d'honneur est indescriptible, magnifique ….
La première partie jusqu'aux Houches est très facile ; on se la tape allégro en 44 minutes (6' de moins qu'à la traversée) . La montée de Voza dans une ambiance digne du tour de France se passe hyper bien. Mais je me suis trop habillé ; le port du ¾ est une erreur.J'ai trop chaud et transpire beaucoup , tellement que mes morceaux d'élasto posés sur les endroits de frottement partent.... en arrivant à saint Gervais après une descente sereine , je sens déjà des points de brulure... de plus, je n'ai pas assez bu , trop concentré sur mes appuis et trop dans l'ambiance ….
Je me ravitaille bien à saint Gervais dans une atmosphère motivante.... je perds Lolo, crois qu'il est parti devant et ...force sans doute trop l'allure pour le rattrapper (en fait il était resté plus longtemps au ravito) ; en montant sur les contamines.... énorme coup de bambou, crampes aux quadris !!!!Lolo me passe et part devant !!
Néanmoins, je ne panique pas ; la même aventure m'est arrivée à l'échappée en 2014 ; je sais que ça va revenir...
Je me ravitaille bien Aux Contamines . Je repars comme je peux mais c'est très dur... on n'a fait que 30 bornes.... je n'oublie pas de me faire une super gamelle en chootant dans un cailloux sur un chemin plat en arrivant vers Notre dame de la gorge !!! bien talé et re-crampes aux quadris !!!! Il en faut plus pour m'entamer !!! mais je ne vous dis pas les noms d'oiseaux qui volent dans la nuit noire !!
La montée du col du Bohomme se fait très bien ;  je retrouve peu à peu le rythme ; je suis dans mon élément : la nuit... sans neige … c'est vachement plus facile....le bonhomme !!!
La descente sur les chapieux est une formalité ; Au ravito, vérification des sacs ; là...petite anecdote : j'ai accroché mes bâtons au sac... je me ravitaille ; un gars a posé ses bâtons vers moi et....je repars avec … je m'assieds pour manger ma soupe et je vois la victime m'arriver dessus !!! je ne vous dis pas ce que j'ai pris... dans mon élan de grande lucidité, je me mets à courir à contre sens en croyant avoir laisser les miens au ravito..jusqu'à me rendre compte que....je les avais autour de la taille !!!! quel C.....
L'étape suivante est la montée du col de a Seigne, zone que je connais pour l'avoir fait en rando en famille en 2012. Longue chevauchée avec un vent fort et glacial de face tout le long ; ça reste dans le domaine du facile ; les brulures s'intensifient néanmoins et deviennent de plus en plus rudes à supporter .
Les aiguilles calcaires sont très techniques mais je reste bien dans cette portion ; tout est redevenu normal niveau physique. La pleine lune qui éclaire les montagnes nous offre un spectacle exceptionnel : j'éteins parfois la frontale....
Ravito au lac Combal  d'où part un coureur en ambulance, couvert par un tas de couvertures de survie... ça calme !!!
Le passage de l'arête du Mont Favre est simple ; je peux attaquer la descente sur Courmoyeur …
A la base de vie, je me change de pied en cape et je ne peux que constater l'ampleur de mes brulures....il va falloir faire avec mais je déguste ++++ j'en profite pour contacter coach nico pour savoir où est mon Lolo ; une trentaine de minutes devant moi ; il me reste 93 kilomètres pour essayer de le rejoindre.
La remontée de Courmoyeur en direction de Bertone puis refuge bonnati est magnifique mais mes cuisses commencent à siffler ; plus moyens de descendre vite ; ce sera comme ça jusqu'à la fin ; énorme perte de temps au final dans les descentes alors que montées et plats se passent bien... tant pis...j'irai au bout...peu importe le temps .
Arrive la montée du grand col Ferret, 15 heures, plein cagnard, interminable, un vrai chemin de croix où tu vois les coureurs au dessus ; tu crois que tu n'arriveras jamais au sommet ; à mi distance , énorme malaise.... tout tourne ; plus de force ni physique, ni mentale : ça abandonne de tous les côtés et moi là... je suis juste à la limite de le faire ; je pense alors à tous ceux qui me suivent, au coach, au team, à ma famille, à Romain et tout ce qu'il a pu se passer sur la traversée.... A mi pente, il y a une piscine à vaches.... je me trempe dedans et repars à la guerre... Je sais qu'il y a une descente de 27 kils après et que ça va être l'horreur pour moi dans l'état où je suis . Au sommet, on peut lire la pente à perte de vue ; le pourcentage semble correct .. Si j'arrive à Champex, j'irai au bout .
Je sers les dents ; je souffre martyre de mes brulures …
La descente se fait.... et la montée sur Champex n'est pas simple ; je suis avec un groupe de coureurs et je mène l'allure ; ils refusent de passer devant car..... d'après eux.... ils ont remarqué que j'étais régulier comme une horloge suisse... en montée... ben voyons !!!!

je me ravitaille bien et je me mets en configuration « deuxième nuit » ; le changement de maillot est un cauchemard : les brulures ont collé et j'arrache autant de peau... à vomir ; les gens me regardent et ont mal pour moi . Prochaine étape ...Bovine que nous avions reconnu avec Laurent … sauf que le chemin assez facile que nous avions  emprunté fait place à un single hyper technique avec de gros blocs de cailloux, traversées de torrent... pendant 1h30 c'est la guerre !! ça a l'avantage de me tenir éveillé et de décupler ma hargne ; c'est un combat permanent et j'aime ça … je mène encore la danse avec un groupe...la fin de la montée en alpage est plus simple et je peux amorcer la descente sur Trient via la Giète … les cuisses font de plus en plus mal mais j'arrive à courir un peu .
Ravito de Trient et c'est reparti pour Catogne ; 800 de d+ bien raides mais pas trop techniques ; j'assure un bon rythme ; ça commence à sentir l'écurie . C'est l'avant dernière montée . La descente à Vallorcine est encore bien dure. Il me semble pouvoir terminer en moins de 37 heures ...motivation supplémentaire .
Ravito rapide à Vallorcine Direction col de Montets ; je dors debout et des vertiges me font aller dans tous les sens … je m'accroche, seul au milieu de nulle part. Le chemin jusqu'au col est long et fastidieux … on traverse la route
et j'attaque la tête au vent ; j'avais imaginé une dernière étape simple.....ce col est une ordure ; de la caillasse, des blocs à escalader, des escaliers improbables ; quand tu arrives à un endroit et que tu te dis « ouf … c'est fini »... ça repart plus loin toujours plus dur, plus long …. un chemin de croix.... La tête au vent porte bien son nom : ça souffle et ça caille mortel... La gore tex est de sortie ..Après un pointage au sommet , on rejoint la Flégère après une traversée en crête qui ne laisse aucun répis .
Dernière descente de 8 kilomètres à morfler des quadris... je tiens « Ma » victoire , je décroche ma timbale...je vais être UTMBiste... je vais le faire … Je me fais pas mal doubler mais je m'en fous...je vais aller au bout … Après encore une heure de labeur, je rentre dans Chamonix ; je retrouve la population !!! Patrice Hennequin me suis un moment puis au centre ville je retrouve les potes … les derniers mètres sont..... indescriptibles .. . de bonheur, d'émotion . Je pense à mes amours Nadia, Tristan, Audrey, Roxane … Des larmes coulent, celles du bonheur. Pour une fois, j'arrive à être fier de moi....c'est rare .Photos, vidéo … fin de l'étude de perte de sel » (4 kilos en moins sur la balance!!!)
L'aventure se termine là...en apothéose !!! j'ai réussi....réussi !!!!! tout plein de choses passent dans ma tête ; ma revanche est prise, le petit gros n'existera plus jamais....
Pour tous ces moments, j'ai plein de gens à remercier : ma femme et mes gosses qui me laissent vivre ma passion, la vivent ou la subissent ???? Je vous aime mes loulous !!!mon coach Nico et tous les gens du TEAM Intersport, Mon LOLO sans qui rien ne serait possible , mes amis et collègues qui me suivent et m'encouragent.... Comme le dit Mattieu Cètre : « tu ne cours jamais seul » merci aussi et évidemment à tous nos sponsors pour notre matos et le ravito !!! les raptors, le textile, les barres, gels ont été excellents.
Demain sera un autre jour, mais j'aurai vécu cela ...on ne me l'enlèvera pas
A mon Papa qui … cette fois,  là haut , je crois.... peut être fier de moi . Bisous à vous tous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corneckfinall.skyrock.com/
Manu

avatar

Masculin Messages : 486
Club : Dole AC

MessageSujet: Re: utmb 2015   Lun 31 Aoû - 19:11

Respect Francky ! Moi aussi je suis fier de toi ! Du CR qui met la chair de poule ... quel courage... admiratif !!
Bravo aussi au p'tit gars Lolo qui fait les 35h en un seul week-end!!
Bon rétablissement à Angèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gollum

avatar

Masculin Messages : 530
Club : team intersport besançon

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 8:56

Menteur Manu, tu n'as pas lu jusqu'au bout...... Mais merci quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu

avatar

Masculin Messages : 486
Club : Dole AC

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 10:55

gollum a écrit:
Menteur Manu, tu n'as pas lu jusqu'au bout......

?????? Pas compris ?????????? T'es pas finisher ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gollum

avatar

Masculin Messages : 530
Club : team intersport besançon

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 10:59

SI SI je termine. C'était juste pour te chambrer que le récit de Francky est très long ( mais bon) et que tu m'étonnes de l'avoir lu jusqu'au bout. A quand un récit aussi long pour un 1500???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu

avatar

Masculin Messages : 486
Club : Dole AC

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 11:36

Ok !!!
C'est la seule chose que je peux faire en trail maintenant ... lire des récits de course donc je ne m'en prive quand j'en vois sur le forum.
Mais c'est aussi lors de ces lectures que je hais mes chevilles en carton qui ne résistent pas (pour l'instant, j'espère) à la course sur sentier Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonsieurA

avatar

Messages : 141

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 18:21

Une bien belle victoire !! cheers
Félicitations et bonne récup'.. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pataluche



Masculin Messages : 18
Localisation : saone et loire

MessageSujet: Re: utmb 2015   Mer 2 Sep - 19:46

Impressionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
huta

avatar

Masculin Messages : 22
Localisation : La Bretenière
Club : DSA Saint-Vit

MessageSujet: Re: utmb 2015   Jeu 3 Sep - 5:22

Bravo les gars,

Continuez a nous faire rêver cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vincent25170



Masculin Messages : 33
Localisation : LAVERNAY
Club : DSA SAINT VIT
Mes prochaines courses : Trail blanc, Le Grillon, Quingey, X trem, Reverot'trail, les Forts, Reco de l'OCC, le Lison, Marathon de Florence
Courses rêvées : un ultra....

MessageSujet: Re: utmb 2015   Jeu 3 Sep - 18:53

Angèle Gollum, Francky Sangé, Yann.......
Juste bravo pour cette course, hors norme, respect, well done!
On peut comprendre la frustration des abandons pour ceux qui l'ont connu vu la préparation monumentale qu'il faut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gollum

avatar

Masculin Messages : 530
Club : team intersport besançon

MessageSujet: mon utmb   Jeu 3 Sep - 19:07

déjà 2006 pour moi c'est donc 9 ans après que je retourne sur les terres chamoniardes (après la traversée c'est vrai).

Et bien qu'est ce que c'est bon. Je persiste il y a l'UTMB et le reste, je suis désolé mais il n'y a pas d'équivalent. Une ville dédiée au trail, un salon où toutes les marques sont là (hormis nike, mizuno, punch power), on traverse le monde entier pour aller aux dossards, les stands de courses les plus folles (USA, canada, australie, maroc, désert, new zeland....énorme) et on prend les bulletins comme si on allait y réfléchir, bin voyons.

Des conditions de flaneries idéale, du temps devant nous, du soleil, de la zénitude.... jusqu'à cet am tant attendu du vendredi. 1h de repos à l'appart, ou l'émotion monte, Francky comme un lion tourne en rond, moi je fais le tour dans ma tête des évènements qui ont marqué ma vie. J'ai l'impression que mon existence prend toute sa forme à ce moment. C'est fou d'en arriver là.

On décolle, on traverse la rue principale qui nous sépare du départ au milieu des badauds, super moment. Et là je me rends compte en regardant le sommet du mont white que j'ai oublié de mettre mes lentilles. oups je cache mon stress mais ça bout à l'intérieur. No panique, j'ai le temps, je règle le problème en retournant à l'appart.

Arrivé tot sur la ligne, comme d'hab on prévoit de s'installer dans la masse et bien sur nous voilà en quasi première ligne. Mais sans regrets, on vit le truc à fond sous une chaleur étouffante. Le départ est énorme, et du coup sans bouchons, sans trop de vitesse non plus, trop bon, je cours avec les frissons et toutes les évidences d'avoir fait le bon choix d'être là.



La course:

tout est au vert jusqu'au col de voza, magique. Petite anecdote en doublant Nuria Pecas, la championne espagnole en perdition. On se regarde avec Francky, comme 2 gosses. Elle nous redouble, et je me régale à la vue de ses jambes magnifiques, et sans chaussettes. Pas le bon moment pour une photo dommage. Elle abandonnera plus tard. Le soleil se couche, saint gervais blindé de monde. Je dis à Francky on prend un peu de tps au ravito, "oui "oui" me dit il, mais plus de francky au bout de 2 mins. Je repars sans trop savoir. Coup de fil à nico, pour en savoir plus histoire de ne pas rester les 2 en chasse. Puis je le double plus loin ,lui n'est pas bien mais la course est longue. On ne se reverra plus. Une ambiance de folie aux contamines et notre dame de la gorge (souvenirs de la traversée) quelques pas de danse sur M. Jackson, petit signe à ryan sandes (l'américain) et montée du bonhomme (pas en mousse). La nuit est superbe, pleine lune et étoilée, pensées à romain au refuge de la croix. Le reste se déroule super bien. Coup de moins sur le col de la seigne ou je pensais descendre direct or ils ont rajouté un 400m hyper technique (qui selon moi ne sers pas à grand chose, et qui durera 1h30 pour revenir sur la trace. Tout va tjrs bien. Arête du mt favre, la petzl commence à fléchir, je décide d'anticiper avec la led lenser, je m'arrête.... et rien ne marche? Pourtant pile neuve et batterie pleine, je passe 10 min à m'énerver là dessus. pour finir par tout éteindre et monter l'arête dans les pieds d'un japonais. Pas terrible. Arrêt photo au sommet ou il faisait jour il y a 9 ans. Le jour se lève après magique, descente sur courmayeur. 45 min de pause ou je pensais en prendre 30. Tant pis. je repars connaissant bien le parcours. Montée raide sur les refuges. Endroits que j'attendais avec impatience, j'adore cette traversée en balcon même si bizarrement pas très dur mais je n'avance pas. Arrive le grand col ferret, énorme pourcentage, 900mD+ midi, pas un brin de vent, étouffant. Mais finalement je monte pas si mal et gratte quelques places. Je commence à croire au 32h. Sommet je vois un copain et je m'écroule vers lui. 10 min. Mais je n'arrive plus à relancer. je pense que j'ai pris un coup de chaud. Terrible jusqu'à la fouly. J'arrive en titubant. Je dois trouver une solution, dans cet état je ne peux pas repartir. Et je vais alors vivre une grande nouveauté, m'étant inscrit pour un test de carence de sommeil, une équipe me prend en charge et m'incite à dormir 10min, d'abord réticent, je n'ai pas d'autres solutions, je m'autorise à le faire dans les conditions qu'ils me proposent. Je passe les détails ... 10 min je repars comme sur une nouvelle course, juste incroyable. Direction champex ou je suis persuadé de trouver un stand petzl, car il est 19h et je n'ai toujours pas de frontale. L'inquiétude commence à monter. Pas de stand. Cool. Je ne sais pas comment faire. Puis fort en négociation un gars fini par me prêter sa 2 ème frontale. Je me voyais pas trop abandonner l'utmb pour cette raison. C'est reparti. Arrivé sur le point de reconnaissance qu'on avait fait avec Francky et cette fameuse montée de bovine dont j'avais un souvenir 2009 hyper négatif (et pour cause de nuit, sous des torrents d'eau) cette fois de jour, sec difficile mais sans comparaison, pensées à francky qui va passer de nuit avec quelques surprises. Enchainement trient, catogne, vallorcine. Le sommeil s'empare de moi. il me reste 3 h pour être en 34h, temps que je m'étais fixé, je me renseigne, on me dit que c'est jouable. J'y vais au bluff, je repars assez vite et me voilà au pied de la tête au vent que je connais pas du tout. La montée est impressionnante de pourcentage, de rochers, de technique, pensant mettre 1 h pour monter j'en mets 1h30, je mène un groupe. Mais je n'avais pas penser aux 8 kms qui relient le sommet à la flégère, un sentier tout aussi technique et valloné. Il aura eu raison de moi. J'arrive épuisé à la flégère et je ne peux plus avancer, il reste 8 kms de descente mais je n'y arrive plus. Je refais une pause 15 min de sommeil, impensable. Mais je repars en pleine forme et reprend toutes les places perdues. Incroyable.

Je rentre dans chamonix avec un sentiment assez étrange. Les douleurs ont disparu, l'émotion est forte mais déjà je regrette pleins de choses qui m'aurait permis de faire une autre course. Une arrivée plutôt.... discrète. Je ne m'écroule pas, je suis heureux et soulagé. Je n'ai pas de douleurs apparentes. Je savoure tout ça tout comme le bain que je prends en arrivant à l'appart, et le petit déj énorme en terrasse sur la ligne, le jour se lève, j'attends francky. C'est juste énorme comme moment.

Ce mercredi, je n'ai aucune douleur, pas de courbatures, pas de bobos, la tête se remet dans l'ordre. Les tendons ont largement tenu. Equipement, bâtons, hoka... tout au top.

Bises à vous. Lo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pataluche



Masculin Messages : 18
Localisation : saone et loire

MessageSujet: Re: utmb 2015   Jeu 3 Sep - 19:15

Sùr, ça fait réver Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MonsieurA

avatar

Messages : 141

MessageSujet: Re: utmb 2015   Sam 5 Sep - 7:11

gollum a écrit:

Je persiste il y a l'UTMB et le reste, je suis désolé mais il n'y a pas d'équivalent. Une ville dédiée au trail, un salon où toutes les marques sont là (hormis nike, mizuno, punch power)

Je te rejoins à fond : Chamonix c'est LA Mecque du trail !!
Toutefois, je pense que dans le Doubs, nous avons aussi notre carte à jouer entre l'Association Doubs Terre de Trail et nos 2 jeunes ambassadeurs graines de champions: Xavier et Thibault. Comme quoi ce n'est pas la taille (des montagnes  Very Happy ) qui compte  Laughing Je ne sais pas ce que nous prépare Jojo & Cie mais je peux parier que ça va encore évoluer!!

Mizuno était bien présent; sur le stand ils distribuaient des Buff  Wink
Ca aurait été bien étonnant qu'il ne soit pas présent alors qu'il sponsorise Nathalie Mauclair qui a gagné l'UTMB (20ème au scratch svp !! Shocked ) et double championne du monde. Cocorico !!! Pour avoir échangé avec Benoit Holzerny sur la vision de Mizuno du trail, la marque prépare une ribambelle de nouveautés pour 2016. En revanche on peut regretter que ce soit mal diffusé. Dans notre région si tu veux avoir autre chose que du Salomon, Hoka et Asics c'est par Internet : dommage pour le tissu économique local... Sad

L'important ce n'est pas de participer car tout le monde peut s'inscrire à une course
L'important c'est de ne pas abandonner quand t'es dans le dur. Et là il y a moins de monde au portillon...
Félicitations pour cette victoire !!

Bonne récup Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François-Corrida Nature-

avatar

Masculin Messages : 364
Localisation : DANNEMARIE SUR CRETE
Club : DSA SAINT VIT (Loisirs)
Mes prochaines courses : TdF, CMB, Nans
Courses rêvées : Un marathon en - de 4h00.

MessageSujet: Re: utmb 2015   Sam 5 Sep - 16:44

Francky ? Gollum ? ....  Gollum ? Francky ?

Je me plante tout le temps....

C'est qui ces deux grands malades ?

Et puis c'est lequel qui vient user nos sentier à Dannemarie ?

C'est lequel qui pique notre appart' à Cham' ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lacoursedugrillon.fr
gauthier

avatar

Masculin Messages : 12
Localisation : DOLE
Courses rêvées : utmb

MessageSujet: Re: utmb 2015   Sam 5 Sep - 18:22

Très beau récit tous les deux, vous nous avez fais vivre votre utmb, et on s'y croirait!!
Bravo à vous de l'avoir terminer et de l'avoir fait!!!!
Bonne récup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: utmb 2015   

Revenir en haut Aller en bas
 
utmb 2015
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UTMB 2015
» UTMB® 2015
» UTMB 2015 du 28 au 30 août
» Tram 2 : objectif 2015
» UTMB 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM COURIR 39 :: VOS COMPETITIONS :: Résultats et comptes-rendus-
Sauter vers: